Mes passions

Tout ce que j'aime

posté le 05-02-2012 à 15:46:46

Le Serengeti

Des animaux par millions dans la savane.

 

Un grondement sourd envahit la plaine....leurs sabots martelant le sol, d'immenses troupeaux d'herbivores déferlent sur les terres protégées du parc national du Serengeti. Septacle magnifique que ces animaux migrateurs épiés de près par des milliers de prédateurs, eux-mêmes surveillés par les charognards à l'affût d'une carcasse à dévorer. Du termite à l'éléphant, tout le monde à sa place au Serengeti.

 

 

 

 

Un troupeau peut comporter plus de 1,5 millions de gnous 200 000 zèbres et des milliers d'antilopes.

 

De grands migrateurs.

Les troupeaux d'herbivores commencent l'année au sud de la région dans les plaines rases où naissent leurs petits. Au printemps, ils partent vers l'Ouest et le Nord à la recherche d'eau et d'herbe fraîche. L'accouplement se produit pendant cette transhumance. En juillet, les animaux se dirigent vers le Nord pour atteindre la réserve national de Masaï Mara, la plupart des herbivorse migrateurs sont de retour au Sud.

 

 

 

 

 

Les crocodiles aux aguets

Pendant leur migration, les troupeaux franchissent de nombreux cours d'eau; comme le Mara. La rencontre entre crocodile d'eau douce est l'un des innombrables dangers qui les menacent. Ce reptile de 4,60m de long est un chasseur féroce qui attend patiemment ses proies là où traversent les troupeaux. A la première occasion, il happe un gnou ou un zèbre et l'entraine au fond de l'eau pour le noyer avant de le dévorer. Moins effrayants et plus colorés, les agames, des lézards communs d'à peine 25cm, circulent aussi dans le parc. La mâle arbore une tête de couleur rouge corail et une queue bleue. On peut aussi croiser le plus long lézard d'Afrique, le varan du Nil. Amateur d'oeufs, il n'hésite pas à dévaster les nids de crocdiles.

 

 

 

 

Des animaux jardiniers.

Les millions d'herbivores qui vivent dans le Serengeti contribent à son entretien. En broutant l'herbe et en piétinant le sol, ils aèrent la terre ce qui favorise une repousse rapide des graminés. Les créatures plus petites ont aussi leur rôle dans la vie du parc. Les termites par exemple mangent les débris végétaux et les recyclent dans le sol. En retournant la terre, ils font remonter à la surface des nutriments qui favorisent la croissance des plantes. Les termitières servent d'abri aux serpents, aux mangoustes et aux souris. Certains prédateurs les utilisent comme tour de guet pour repérer leurs proies dans la plaine. Les bousiers se nourissent des excréments des herbivores. Ces coléoptères stokent une partie des déjections dans des tunnels qu'ils ont creusés pour nourrir leurs larves. Un procédé qui fertilisent aussi les pâturages.

 

 

 

 

Cinq cents espèces d'oiseaux.

Seul oiseau du Serengeti incapable de voler, l'autruche compte peu d'ennemis dans le parc. Haute de 2m, elle peut tuer un lépoard d'un seul coup de son pied, munit d'ongles acérés. Elle échappe aux autres dangers grâce à sa vitesse de course qui peut atteindre 65km/h. L'aigle deVerreaux, un rapace massif au plumage noir dévore les damans des rochers, sorte de lapin qu'il chasse sur les terrains caillouteux. Le serpentaire utilise ses longues pattes et son bec robuste pour attraper les serpents dans les hautes herbes. Les charognards, comme le vautour oricou, plannent dans les courants d'air chaud au-dessus des plaines, utilisant leur vue perçante pour repérer les cadavres. Grâce à leur fort appétit, les carcasses n'ont pas le temps de pourrir et de transmettre des maladies aux animaux avoisinants.

 

 

 

- Au point d'eau où les zèbres viennent se désaltérer, le danger peut venir d'un crocodile à l'affût.

-  L'agame aux couleurs éclatantes est un lézard non venimeux mais dont la morsure peut être cruelle. Il réside sur les îlots granitiques appelés Kopjes.

- La grue couronnée à un régime alimentaire à base de sauterelles. Pour attraper plus facilement ces insectes, elle martèle le sol de ses pieds pour les obliger à s'envoler.

 

Zoom sur le Senrengeti

 

 

 

Caractéristiques.

 

Status actuel: Stable

Biotope: Savane, forêts claires et plaines à graminés.

Climat: Saison humide de décembre à mai.

Température: Autour de 40°C; souvent plus.

Biodiversité: Les plus grands rassemblements de ruminants sur la planète, autres herbivores, charognards et prédateurs.

Menaces: Tourisme, braconnage, envahissement par les fermiers et les populations locales.

 

Le parc national du Serengeti s'étend sur 12 950 km² au nord de la Tanzanie, en Afrique de l'Est. La vallée du rift et les N'gorongoro Highlands s'étendent à l'est. Dans le sud, les plaines rases dominent. Vers le nord, les graminés deviennent plus hautes. Au centre règne la savane. Le nord-ouest présente une mosaîque de collines et de vallées boisées aux multiples cours d'eau. Plus caillouteuse, la région du nord s'étend jusqu'aux frontières de la réserve de Masaî Mara au Kenya.

 

Tribus nomades.

Dans les années 70, des archéologues découvrent des ossements de crétures ressemblant à des humains, vieux de près de 2 millions d'années dans la gorge d'Olduvai au sud-est du Serengeti. Depuis, la région sert de pâturages aux troupeaux de bétail des tribus nomades Masaï. A la différence du reste de l'Afrique, le Serengeti ne fut colonisé par les Européens qu'au début du 20ème siècle, en partie à cause de la présence de la mouche tsé-tsé, très répandue dans la région et responsable de la maladie du sommeil.

 

Les Masaï vivent dans la région frontalière entre le Kenya et la Tanzanie. Leur culture leur interdit de manger des animaux sauvages.

 

Menaces sur le parc national.

Chaque année, le Serengeti, devenu parc national en 1951, attire des milliers de touristes. Mais la population locale qui ne cesse d'augmenter pourrait mettre en péril son existence. Extrêmement pauvres, les habitants considèrent les hectares protégés du Serengeti comme d'excellentes terres cultivables et les animaux sauvages comme merveilleuses sources de protéines.

Le braconnage est fréquent et les frontières du parc non respectées. Seule solution pour aider les habitants et permettre aux responsables du parc de continuer leur travail: réinvestir la majorité de l'argent récolté par les safaris dans l'économie locale.

 

Les safaris-photos appréciés des touristes apportent des sommes importantes de devises au Serengeti.

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Commentaires

 

1. 472481  le 05-02-2012 à 18:31:08

Bonsoir Wolf,
ma famille viens de partir j'en profite pour faire un petit tour je lirais ton billet demain la je suis fatigué il ma l'air particulièrement intérresant.
je te souhaite une agréable journée bien au chaud, chez moi il a bien neigé aujourd'hui.
Gros bisous affectueux Nanou.
hebergeur d'image

2. lafianceedusoleil  le 05-02-2012 à 20:49:00  (site)

bonsoir ma petite Wolfe,
ton article m'a beaucoup intéressé. J'ai beaucoup aimé.
Merci ma petite Wolfe.
J'espère que ta nuit sera douce.
Bonne semaine ma jolie.
Je t'embrasse très fort.
Cricri

3. pouty88  le 06-02-2012 à 06:12:56  (site)

bonjour
et hop reparti pour une nouvelle semaine
!
bon lundi
pouty

4. ca,ro,le  le 06-02-2012 à 10:23:40

Bonjour wolfe la loi de la savane,ptit thé chaud et hop,bizzz

5. harfang  le 06-02-2012 à 11:03:18  (site)

très intéressant ton article. J'avais vu un reportage une fois sur ce sujet.
Les migrations de troupeaux sont incroyables.
Bises du lundi

6. marielle1974  le 07-02-2012 à 18:42:21  (site)

encore un parc national qui est menacé j'en ai marre des humains c'est sans doute égoiste de dire ça mais bon je pense que tu comprendras

 
 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article